Les invisibles, Martin Winckler

Publié le par lirevasion

Charly Lhombre, médecin légiste en congé sabbatique, arrive au Québec pour occuper un poste à l’université de Montréal. Séduit par l’atmosphère chaleureuse de la grande ville nord-américaine, il découvre les associations d’entraide aux itinérants – les sans-abri de la métropole – et, à l’opposé, le monde policé des professeurs d’université. Mais sous le vernis des relations professionnelles, conflits de pouvoir et rivalités amoureuses tissent lentement leur toile. Pour corser le tout, l’accent français du nouvel arrivant plaît beaucoup aux Montréalaises… Alors qu’il croyait passer six mois sans histoires, Charly assiste à une cascade d’événements violents, échos d’un sombre passé : Qui a brutalement agressé trois itinérants sans défense ? Qui a pénétré chez Owen LaChance, le richissime mécène du Centre de recherches, pour tenter de le tuer ? Ces agressions sont-elles liées à l’assassinat de l’épouse d’Owen, la belle Kathleen Cheechoo, survenu quelques années plus tôt ? La complicité de la surprenante Réjane Lalumière, ainsi qu’une rapide initiation à la culture indienne locale, ne seront pas de trop pour aider à Charly à élucider ce triple mystère...

9782265083813.gif

J'avais découvert Martin Winckler avec "Le choeur des femmes" que j'avais beaucoup apprécié aussi bien au niveau de l'histoire que du style. Dans "Les invisibles", on retrouve Charly Lhombre qui était déjà présent dans deux autres romans de Martin Winckler "Mort in vitro" et "Camisoles". Je n'ai pas lu ces romans et cela ne m'a pas empéché de lire et d'apprécier "Les invisibles"  ! C'est un roman captivant, je l'ai lu quasiment d'une seule traite, le style est très agréable à lire.

Commenter cet article